L’essentiel pour aller courir en pleine nature

Courir à l'extérieur

Même si la saison ne s’y prête pas forcément, courir en extérieur, en pleine nature est plus motivant qu’en intérieur, même s’il peut faire plus frais. Comment bien s’équiper et bien se préparer pour courir en pleine nature afin de bruler les graisses ?

Courir en extérieur est plus exigeant que courir sur un tapis : en effet, vous n’êtes mus que par votre propre force et non plus celle d’un tapis ou d’un moteur qui vous entraîne à courir. Voilà cependant les quelques points clés à bien prendre en compte pour aller courir en extérieur par tous les temps possibles.

Avoir les pieds bien chaussés

Le premier point consiste à être très bien chaussé, surtout si vous allez courir en dehors des sentiers battus. La chaussure est le point de contact entre votre pied et le sol c’est donc un endroit essentiel. Si vous ne vous équipez pas bien, vous pouvez finir avec des ampoules au pied, une cheville foulée ou bien encore pire… Il vaut mieux donc bien choisir.

Des chaussures “trails” peuvent être un bon choix, si vous allez en extérieur. De nombreuses marques existent, ce qui est important c’est de bien l’essayer et marcher avec la chaussure dans le magasin, voire d’essayer de courir si vous avez de la place avec.

Une autre option ce sont les chaussures flexibles, extrêmement légères, type Flex ou Free, qui s’adapteront à la forme du pied et du sol afin de donner une sensation de courir pied nus. C’est un peu plus original mais permet de retrouver le mouvement naturel du pied, ce qui est meilleur pour la colonne vertébrale ou les articulations. Ne soyez pas fermés d’esprits : ces chaussures innovantes pourraient bien être une bonne surprise.

Planifier son itinéraire

Une grosse différence avec la course en intérieur est qu’il est important de bien prévoir la route qui sera empruntée, car il faudra la prendre à l’aller et au retour. Cela paraît évident, mais de nombreux coureurs oublient ce détail et se retrouvent à aller trop loin, à devoir revenir en transport ou bien à chercher sa route pour rentrer. Il vaut mieux donc commencer par un itinéraire court, et aller de plus en plus loin au fur et à mesure. N’hésitez pas à suivre votre progression avec un GPS, un podomètre ou tout simplement une montre. Cela vous permet de savoir quelle distance ou combien de temps vous avez déjà couru et ainsi de mieux planifier votre retour.

Contrôler le climat

Contrairement à la course en salle, vous serez à l’extérieur très sensible aux variations du climat et des saisons. Pour courir confortablement, il vous faut donc vérifier quelle est la température extérieure avant de sortir. Mettez suffisamment ou suffisamment peu de couches pour tenir compte de la température est important.

Il faut cependant tenir compte du fait que vous allez vous réchauffer en cours de route : planifiez suffisamment de couches pour 5 à 10°C que la température extérieure pour tenir compte de ce phénomène. Vous aurez peut être un peu froid au début, mais assez vite, vous vous réchaufferez suffisamment et serez à l’aise dans l’effort.

Bien s’alimenter et s’hydrater

Ce dernier point est plus important qu’il n’y paraît, notamment si vous partez vous entraîner pour un marathon ou un semi-marathon et que vous allez courir plus d’une heure. Il faut alors prévoir de vous hydrater et/ou vous alimenter en cours de route (prévoyez un hydra pack, une bouteille d’eau ou bien un endroit où vous arrêter en cours de route, comme une fontaine publique potable).

Même si vous courez moins longtemps, la règle générale est de ne jamais partir sans vous être hydraté, même si c’est uniquement un grand verre d’eau. Et au retour, vous pouvez récupérer avec du gel à base de glucides, par exemple.

Et vous, vous allez courir en extérieur ? Comment vous organisez-vous ?

Comments

comments

Leave a Reply